Lyon Écologie et Citoyens

Groupe politique à la Ville de Lyon


GARDONS LE CAP

Alain Giordano - Président du groupe Lyon Ecologie et Citoyens
Alain Giordano - Président du groupe Lyon Ecologie et Citoyens

Le 17 juillet dernier, Georges Képénékian a été élu Maire de Lyon. À cette occasion, nous avons salué l’action de Gérard Collomb qui consacra seize années à notre Ville, à son développement et à la création du modèle lyonnais que l’on nous envie avec notamment ses berges du Rhône, ses rives de Saône, ses parcs, ses pistes cyclables, etc.

Cette élection témoigne d’une cohérence dans la vision portée pour la ville que nous voulons, pour tous, plus respirable, plus nature.

 

À la mesure de la première partie de ce mandat, où de beaux projets ont été portés tels le réaménagement de Garibaldi, l’ouverture d’écoles, de résidences seniors, le lancement du projet « forêt d’Asie » pour la préservation de la biodiversité ou encore l’étude d’impact santé menée sur le parc Zénith… notre groupe se réjouit que l’écologie pragmatique ait une place à part entière au service du bien-être des habitants et de leur qualité de vie.

 

Des jalons ont été posés, le cap est tracé, continuons de travailler.

 

Lyon Citoyen, En tribunes, septembre 2017, n°158 LYON ECOLOGIE ET CITOYENS

dE L' air !

 Transformer la rive droite du Rhône pour la rendre aux Lyonnais, c’est le sens du déclassement de l’A6/A7. Le futur boulevard urbain offrira des espaces apaisés grâce à une large part faite aux piétons, cyclistes et transports en commun, dans un cadre arboré.

 

Cette métamorphose améliorera la qualité de vie des quartiers traversés et proches, tel celui de Gerland, où se déploieront trois allées végétalisées le long de la rive gauche, affirmant ainsi une identité verte.

 

De plus, à la faveur des déplacements doux, ce quartier se maillera d’est en ouest de liaisons vertes, rééquilibrant ainsi un développement historiquement contraint par les voies ferrées.

 

Enfin, bâtir une passerelle modes actifs entre La Confluence et Gerland sera désormais possible pour relier ces quartiers en douceur.

 

Afin de garantir ce cadre de vie plus respirable, nous sommes contre les projets de grandes infrastructures débouchant sur Lyon comme l’A45 et souhaitons qu’un projet de péage écologique régule les entrées et sorties de ville.

 

Lyon Citoyens, En tribunes,  juin 2017, n°157 LYO

En Conseil Municipal